×

Toute l'équipe de Sens public vous souhaite la bienvenue sur le nouveau site de la revue.
Prenez le temps de découvrir les changements que nous avons opérés dans cette nouvelle version.
À propos de cette version

Présentation

Créée en 2003 par Gérard Wormser, la revue interdisciplinaire internationale Sens public fut d’emblée pionnière dans l’édition numérique. Portée en toute indépendance par l’Association Sens public, son comité est un collectif et un réseau d’intelligences qui investit la revue comme espace privilégié d’une conversation engagée et critique sur notre monde. Sens public s’est donnée pour objet une analyse philosophique et politique des mutations contemporaines des espaces publics. Nous analysons de façon systématique les réseaux intellectuels et des formes de production et de diffusion du savoir marqués par les échanges électroniques et la multiplication des écrans. La culture numérique émergente appelle une approche ethnographique autant que sociotechnique. Sens public valorise des approches hybrides tout en garantissant leur rigueur scientifique. La revue comble un besoin majeur en offrant à des chercheur·e·s, à des créateurs·trice·s et à des traducteurs·trice·s travaillant à la jonction de plusieurs disciplines l’espace d’expression et de diffusion novateur qu’ils recherchaient jusque-là sans le rencontrer.

La revue Sens public est aussi disponible sur Érudit. Elle fait partie de l’Archipel Sens public.

L’équipe

Sens public possède aujourd’hui une rédaction distribuée entre la France et le Canada.

  • Directeur : Gérard Wormser
  • Coordination : Margot Mellet et Matheus Ferrari
  • Assistants éditoriaux : Luiz Capelo, Vittoria Cavazzoni, Matheus Ferrari, Julie Francœur, Beth Kearney, Eugénie Matthey-Jonais, Marie-Odile Paquin, Fernanda Paixão, Emin Youssef, Thomas Van Huyn-Marsot, Christine Masson.

Pour joindre la rédaction : redaction@sens-public.org.

Comité éditorial

Júnia Barreto (Université de Brasilia), Geneviève Brisac, Renée Bourassa (Université Laval), Alain Bourdon, Catherine Chevallier, Thomas Carrier-Lafleur (Université de Montréal), Emmanuel Château-Dutier (Université de Montréal), Suzanne Paquet (Université de Montréal), Niels Planel, Christophe Premat (Université de Stockholm), Geoffrey Rockwell (University of Alberta), Marcello Vitali-Rosati (Université de Montréal), Gérard Wormser, Jean-Pierre Zarader.

Comité scientifique

Marc Angenot (McGill University, Canada), Dominique Chateau (Université Paris 1), Milad Doueihi (Université Paris IV Sorbonne, France), Elisabeth de Fontenay, Geneviève Fraisse (CNRS, France), Roberto Gac (écrivain), Jean-Claude Guédon (Université de Montréal, Canada), Alain Kerlan (Université de Lyon 2, France), Pierre Lévy (Université de Montréal), Geert Lovink (Institute of Network Cultures, Amsterdam, Pays Bas), Jean-Guy Meunier (Université du Québec à Montréal, Canada), Pierre Moeglin (Maison des Sciences de l’Homme Paris Nord, France), Alok Nandi (Université de Bruxelles, Belgique), Michel Pierssens (Université de Montréal, Canada), Thierry Raspail (ancien directeur du Musée et de la Biennale d’art contemporain de Lyon), Saskia Sassen (Columbia University, New York, US), Michael Sinatra (Université de Montréal, Canada), Stéfan Sinclair (McGill University, Canada), Jessé Souza (Universités Paris-1 et ABC-São Paulo).

Association Sens public/Puzzle

Bureau

  • Gérard Wormser, président
  • Júnia Barreto, directrice exécutive
  • Peppe Cavallari, secrétaire général

Conseil d’administration

Júnia Barreto, Dominique Berthet, Julie Bonnet, Alain Bourdon, Pierre Bras, Rubens Casara, Peppe Cavallari, Catherine Chevallier, Gérard Doublet, Matheus Viegas Ferrari, Gwénaël Graindorge, Boris Grebille, Pierre Juhasz, Camille Malderez, Servanne Monjour, Niels Planel, Nicolas Sauret, Hélène Sirven, Jessé Souza, Marcia Tiburi, Marcello Vitali-Rosati, Gérard Wormser.
Communication / Réseaux Sociaux : Júnia Barreto, Grégoire Charassin, Peppe Cavallari, Anaïs Pascal.
Traduction (supervision) : Julie Bonnet, Vittoria Cavazzoni, Tourya Fili, Sheila Malovany-Chevallier.
Projet photographie : João Pina.
Maquettes (papier) : Anaïs Pascal.